Feeds:
Articles
Commentaires
Le retour des flocons blanc donne forcément envie de rechausser les skis et d’aller tater de la neige fraiche.
 
Lorsque la technologie s’empare  de la réalisation vidéo, alors l’interactivité est totale avec cette vidéo de glisse tournée à 360°…ha oui c’est sur, ça change tout !
 
Lance la vidéo, tu click et tu choisis ce que tu veux voir pendant la glisse du rider. C’est juste un régal !

Video:


La société Hollandaise créée en 2009 : YellowBird ® à réalisé cette vidéo. Elle rend possible ce concept avec une caméra nouvelle technologie. Pour voir d’autres de leurs réalisations voila leur site web:  yellowBird®

YellowBird : «See the world like never before»®

L’USAP retire de la vente ses T-shirts scabreux

Le club de rugby de Perpignan avait mis en vente deux T-shirts, dont l’un disait « Suck me I play rugby ». Devant les critiques des associations féministes, ils ont été retirés de la vente.

Les fans de Perpignan qui ont réussi à les acheter avant l’interdiction doivent être contents. Ils sont désormais en possession d’un T-shirt collector. La boutique de l’USAP a mis en vente depuis plusieurs semaines des T-shirts qui se valaient « humoristiques », mais qui ont dû être retirés de la boutique du club ce jeudi. Qu’y avait-il de si choquant sur ces maillots? L’un disait « Suck me I play rugby » (« Suce-moi je joue au rugby »), l’autre représentait une silhouette féminine penchée en avant dans quatre attitudes différentes et accompagnée du « flexion, touchez, stop, entrez » prononcé par l’arbitre au moment de l’entrée en mêlée.

Les T-shirts ont de suite connu un énorme succès, mais les associations féminines les ont jugés outrageant pour la femme. L’affaire est allée jusqu’au Conseil général des Pyrénées-Orientales, qui s’apprêtait à voter une subvention de 2 millions d’euros pour les trois prochaines saisons au club sang et or. Mais depuis ce jeudi, il n’est donc plus possible d’acheter ses T-shirts, dont la publicité avait été faite par la plupart des joueurs. Damien Chouly et Jérôme Porical ont d’ailleurs racheté la marque créatrice de ces T-shirts.

Par SPORTWEEK / Aurélie Beaudouin

Le club parisien a dévoilé son troisième maillot pour la saison prochaine. Sur lequel figurent Max Guazzini et Dalida !

Le maillot bariolé avec Blanche de Castille version Andy Warhol n’a pas vraiment porté chance au Stade Français cette saison, puisqu’il a terminé en 8e position. Mais le club parisien, comme depuis plusieurs années, a décidé de poursuivre sur sa lancée avec un maillot toujours plus original. Créé par Adidas, le troisième maillot de la saison prochaine (78 euros) représente une multitude de supporters du Stade Français. Parmi ces inconnus (le club précise que toute ressemblance avec des personnes relève de l’imagination), on peut apercevoir le président du club Max Guazzini, et son idole Dalida ! De quoi redevenir le meilleur club parisien la saison prochaine ?

Les motifs de ce maillot sont indéniablement plus populaire que ceux des campagnes précédentes; et montre une volonté de se recentrer sur les valeurs humaines du rugby. Toujours est-il que ce petit coup marketing du club parisien va une fois de plus faire sensation dans le monde du rugby et apporté une touche de non-conventionnalisme.
Par SPORTWEEK / AB

A la veille de la coupe du monde de Football, l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) délivre ses premiers agréments. Protéger les joueurs, prévenir de l’addiction et lutter contre la fraude sont les principales missions fixées par l’Autorité.

A cette occasion, voici en exclusivité la nouvelle campagne pulbicitaire, plutôt décalée, qui va bientôt débarquer sur nos chaines.

Les trois vidéos à consulter sur http://arjel.communiqueonline.fr/.

Retrouver la liste des opérateurs agréés sur le site de l’ARJEL (site web)

 QUAND L’EUROPE JOUE AVEC LE SPORT, RIEN NE VA PLUS (suite)

 

II) L’activité d’opérateur de paris en ligne

 

Depuis l’adoption du projet de loi, il convient de distinguer entre l’exercice régulier de l’activité d’opérateur de paris en ligne (A) de l’exercice irrégulier (B).

 

A) L’exercice régulier d’opérateur de paris en ligne

 

La législation est tournée vers la protection des joueurs et des populations vulnérables (1) ainsi que vers la lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent (2).

 

1) Le dispositif de protection des joueurs et des populations vulnérables

 

Diverses mesures sont destinées à protéger les mineurs. Nous pouvons relever l’obligation pour l’opérateur de paris en ligne lors de toute connexion au site de jeux en ligne de signaler que l’accès est interdit au mineur et d’exiger du joueur sa date de naissance lors de l’inscription et de toute connexion ultérieure.

 

Malgré les objectifs affichés par le législateur, nous pouvons douter de l’efficacité d’une telle norme dans la mesure où l’opérateur de paris en ligne ne dispose pas des moyens techniques lui permettant de s’assurer de l’âge de chaque joueur.

 

S’agissant des personnes vulnérables, les opérateurs doivent empêcher l’accès des personnes figurant sur les fichiers des interdits de jeu et des majeurs incapables (tutelle/curatelle) sur demande de leur représentant légal.

L’opérateur doit également mettre en place des mécanismes techniques permettant l’autoexclusion, la modération du jeu et l’autolimitation des dépôts et des mises.

 

Enfin, les mesures de publicité doivent être assorties d’un message destiné à mettre en garde contre l’addiction au jeu et faire référence au service d’information et d’assistance mis à la disposition des joueurs excessifs.

 

2) Le dispositif de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent

 

L’opérateur de paris en ligne à l’obligation de procéder à l’archivage en temps réel de tous les événements de jeu et doit mettre à la disposition de l’ARJEL un ensemble de données afin que celle-ci puisse s’assurer de la sécurisation des opérations.

 

En outre, la loi met en place un dispositif de prévention des activités frauduleuses ou criminelles à travers une procédure de certification du support d’archivage.

 

Au cœur du dispositif de lutte contre la fraude, l’opérateur de paris en ligne à l’obligation de recourir à un site internet accessible par un nom de domaine en .fr et à des obligations de tenir des comptes séparés pour chacun des jeux ou paris proposés lesquels doivent être certifiés par un Commissaire aux comptes.

 

Toujours dans le but de prévenir les conflits d’intérêts et la fraude, un opérateur de paris en ligne ne peut détenir le contrôle d’un organisateur ou d’une partie prenante à une compétition sportive sur laquelle il organise les paris. En revanche, nous pouvons nous étonner que rien n’interdit à un opérateur de sponsoriser l’un des protagonistes susvisés alors même que cela révèle un conflit d’intérêts.

 

Enfin, la France est le seul état européen à imposer à l’opérateur l’obtention de l’autorisation de l’organisateur de l’événement sportif étant entendu que le droit au pari ne peut faire l’objet d’aucune exclusivité ou discrimination.

 

B) L’exercice irrégulier de l’activité d’opérateur de paris en ligne

 

La loi établi une distinction entre les sanctions applicables aux opérateurs agréés (1) ou non agréés (2).

 

1) Les opérateurs de paris en ligne agréés

 

Les sanctions sont prononcées par la Commission des sanctions de l’ARJEL. Elles peuvent aller, selon la gravité du manquement, du simple avertissement au retrait de l’agrément avec interdiction d’en solliciter un nouveau pendant une durée maximale de trois ans.

 

Le fait pour l’opérateur de paris en ligne de fournir des informations inexactes ou plus largement faire obstacle à l’enquête diligentée par l’ARJEL l’expose, après une mise en demeure restée infructueuse, à une amende d’un montant maximal de 30 000 euros.

 

Enfin, le non respect des dispositions relatives à l’encadrement des publicités est puni d’une amende d’un montant de 100 000 euros et dont le montant est fixé au quadruple des dépenses publicitaires consacrée à l’opération illégale.

 

2) Les opérateurs de paris en ligne non agréés

 

Dans le but de dissuader les opérateurs de proposer des services de paris en ligne sans solliciter l’agrément de l’ARJEL, le législateur a instauré une peine relativement lourde de trois ans d’emprisonnement et une amende de 90 000 euros. Des peines complémentaires peuvent également être prononcées comme la privation des droits civils, civiques et de famille.

 

Les sanctions pour le non respect des dispositions relatives à l’encadrement des publicités sont également applicables aux opérateurs non agréés.

 

Enfin, trois mesures spécifiques peuvent être envisagées à l’encontre des opérateurs non agréés. En effet, le président de l’ARJEL peut saisir le juge des référés aux fins d’ordonner aux fournisseurs d’accès internet et aux hébergeurs l’arrêt de l’accès aux sites illégaux. En outre, il peut également saisir le juge des référés aux fins d’ordonner aux moteurs de recherche ou annuaires en ligne de faire cesser le référencement des opérateurs de paris en ligne non agréés. Le ministre du budget peut en outre, sur proposition de l’ARJEL, décider d’interdire tout mouvement ou transfert en provenance ou à destination des comptes des opérateurs non agréés.

 

Conclusion

 

Les plus grands opérateurs ont anticipé la libéralisation des jeux en ligne en concluant de juteux accords de sponsoring avec les clubs de football français qui évoluent sur la scène européenne (Beltic, Bwin) afin de préparer aux mieux la prochaine saison de ligue 1.

 

Toutefois, à la veille du plus grand événement sportif de l’année, les délais sont courts pour que les opérateurs de paris en ligne puissent préparer et déposer leur dossier d’agrément, ce qui nous laisser dire que « rien ne va plus » dans le petit monde des paris en ligne.

Damien RICHARD

Avocat

Unibet, Betclic, bwin …etc. Voila bien des prétendants qui aimeraient s’imposer sur le marché français du paris en ligne. Jusqu’à présent interdit sur notre territoire, la France vient d’adopter une loi afin de remédier à cette interdiction.

(Cela devrait également marquer la fin de la mascarade du sponsoring d’équipes de football de ligue 1, notamment, comme l’équipe de l’Olympique Lyonnais qui aura joué l’intégralité de sa saison avec un maillot vierge de son sponsor premium, Betclic.)

Afin d’y voir plus clair, l’avocat Maitre Richard nous propose un compte rendu détaillé dans son article  » QUAND L’EUROPE JOUE AVEC LE SPORT, RIEN NE VA PLUS«  ; que nous suivrons en deux parties:

I) La libéralisation des jeux de paris sur internet

II) L’activité d’opérateur de paris en ligne

  


 

QUAND L’EUROPE JOUE AVEC LE SPORT, RIEN NE VA PLUS
 

L’Union européenne dispose d’une compétence générale en matière de concurrence. Elle veille, à travers l’action de la Commission européenne, à ce que les Etats membres, n’adoptent pas des normes ayant pour objet ou pour effet de restreindre la concurrence de façon injustifiée.
 
 

Dans cette perspective, la France, poussée par la Commission européenne, a adopté le projet de loi relatif à l’ouverture de la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne.
  

Les opérateurs de paris en ligne ne disposent plus que de quelques jours pour se faire agréer avant l’ouverture de la prochaine coupe du monde. Autant dire que le petit monde des opérateurs de paris en ligne est en pleine effervescence.

  

I) La libéralisation des jeux de paris sur internet
 

  

La loi relative à l’ouverture de la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne poursuit plusieurs objectifs d’où un champ d’application limitée (A). L’agrément constitue la pierre angulaire du dispositif (B).
 

  

A) Les objectifs et le champ d’application de la libéralisation
 

  

La loi poursuit plusieurs objectifs (1), c’est pourquoi le législateur a entendu restreindre le champ d’application de la libéralisation (2). 

  

1) Les objectifs de la loi
 

  

La loi poursuit officiellement trois objectifs : la protection des joueurs et des populations vulnérables, la sécurité des opérations de jeux ainsi que la lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent. Objectif moins avouable, cette ouverture devrait rapporter plusieurs millions d’euros de recettes fiscales (taux de prélèvement 8% pour les paris sportifs). 

  

2) Le champ d’application de la loi
 

  

La loi a instauré une ouverture maitrisée du marché des paris en ligne. En effet, la libéralisation ne concerne que le marché online, la Française des jeux et le Paris Mutuel Urbain conserve donc leur monopole sur les réseaux physiques. 

  

En outre, la loi rappelant que les jeux d’argent et de hasard ne sont ni un commerce ordinaire, ni un service ordinaire, les opérateurs ne s’étonneront pas qu’à ce jour la libéralisation ne concerne que certains jeux. 

  

En effet, la loi détermine les jeux autorisés. Il s’agit des jeux de cercle entre joueurs connectés à des sites ayant reçu l’agrément français, des paris hippiques pris en la forme mutuelle et sur les compétitions sportives. Les paris sportifs mutuels ou à côte fixe sont donc autorisés sous réserve qu’ils ne portent que sur les résultats finaux ou sur les phases de jeu, listés par l’autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). Les autres paris demeurent illégaux. 

  

Tous les autres jeux non expressément autorisés par la loi demeurent sous le monopole de la Française des jeux. 

  

B) L’agrément, pierre angulaire du dispositif
 

  

L’autorité de régulation des jeux en ligne (1) attribue les agréments (2) aux opérateurs qui en font la demande. 

  

1) L’ARJEL
 

  

L’ARJEL, une nouvelle Autorité Administrative Indépendante, est chargée de délivrer les agréments aux entreprises désireuses de proposer en France une offre légale de jeu. Elle assure la régulation technique du marché et le contrôle des opérateurs. 

  

A cet effet, elle comprend un collège, une commission des sanctions et, le cas échéant, des commissions spécialisées. 

  

Le collège est composé de sept membres nommés à raison de leur compétence économique, juridique ou technique. Trois membres, dont le président, sont nommés par décret. Deux membres sont nommés par le Président de l’Assemblée nationale et deux par le Président du Sénat. La durée du mandat des membres est d’une durée fixe de six ans. 

  

La commission des sanctions comprend six membres : deux membres du Conseil d’État, deux conseillers à la Cour de cassation; deux magistrats de la Cour des comptes. Le président de la commission des sanctions est désigné par décret pour la durée de son mandat parmi les membres de la commission. 

  

Les services de l’ARJEL sont dirigés par un directeur général nommé par arrêté du ministre chargé du budget sur proposition du président de la République. 

  

2) L’agrément
 

  

L’agrément est accordé sous diverses conditions définies notamment dans un cahier des charges. 

  

L’ARJEL doit être en mesure d’identifier l’opérateur qui sollicite l’agrément, lequel doit offrir des garanties financière et d’honorabilité. 

  

L’opérateur doit notamment fournir des informations sur son organisation et sur les modalités de fonctionnement du site de jeux en ligne afin de s’assurer que celui-ci respecte les objectifs définis dans la loi. 

  

L’agrément est accordé pour une période de cinq années renouvelable et moyennant le paiement d’une redevance et d’un droit fixe annuel d’un montant compris entre 10 000 et 40 000 euros qui viendront directement renflouer les caisses de l’Etat.  (…) 

Maître RICHARD
        Avocat

%d blogueurs aiment cette page :